Education financière et développement personnel

Education financière et développement personnel

Education financière et développement personnel

Je suis de passage à Aix-en-Provence et comme ça fait 10 ans environ que j’ai quitté cette ville, ça me donne l’occasion de faire le point sur ces années qui se sont écoulées. Ça va me servir de base pour vous parler d’éducation financière et de développement personnel.

 

A la découverte de la Rat Race

C’était, à l’époque, de belles années pour moi puisque j’avais la vingtaine. Par contre, je travaillais et j’ai découvert la Rat Race très jeune. Je me suis retrouvé cadre à l’âge de 20 ans, dans une société où j’ai commencé en tant que stagiaire. Je me suis donc donné à fond pour saisir l’opportunité que j’avais et je me suis retrouvé à travailler comme un fou pour un salaire de misère. Souvent jusqu’à 11h du soir ; et le lendemain j’étais à me dire « il faut que je me lève tôt car sinon les clients vont me relancer ». Ça a été une expérience difficile.

C’est aussi l’époque où j’ai fait mon premier investissement immobilier (sans aucune éducation financière, juste avec des connaissances en immobilier). J’ai acheté un appartement dont j’occupais une chambre et dont je louais l’autre à un étudiant. Lorsque j’ai eu envie de me changer les idées, comme je pouvais aller difficilement plus au sud, j’ai décidé de m’installer à l’île de a Réunion ; qui était un peu plus exotique pour moi à l’époque.

 

Des vertus du développement personnel et de la croissance verticale

Ensuite j’ai eu une période un peu différente, puisque je découvrais la Réunion. Je me suis beaucoup intéressé à la spiritualité. J’avais envie de faire un travail sur moi-même. J’ai donc consacré ces années à mon développement personnel, à une transformation intérieure. Ce qui m’a beaucoup aidé, à travers la méditation notamment, à développer des qualités telles que la confiance en moi-même, à dépasser mes peurs, à améliorer mes relations avec les autres. J’ai reçu plein d’effets positifs de la méditation, la joie de vivre notamment et bien d’autres belles choses. J’avais les idées beaucoup plus claires qu’avant. Ça m’a donc beaucoup aidé. J’ai donc eu une période où je me suis plus concentré sur ma propre évolution, que j’appellerais période de croissance verticale. Et c’est vrai que j’ai peut-être laissé passer des opportunités d’investissement, que je pourrais peut-être regretter aujourd’hui. J’avais un ami qui commençait à faire des petites opérations de promotion immobilière. Il m’a proposé d’apporter 100 000 € et de recevoir en échange 100 m² de surface brute. C’est vrai que c’était une belle opportunité. Finalement, j’étais dans un autre état d’esprit à l’époque. Je voulais cohabiter avec des amis, et j’ai laissé tomber le projet.

 

Les vertus de l’éducation financière et de la croissance horizontale

Ensuite, il y a eu une période un peu différente quand j’ai créé mon entreprise. J’ai eu envie de stabilité, de me développer financièrement. Après j’ai commencé à avoir une famille, donc envie de passer du temps avec elle. Je me suis plus concentré sur mon sens des responsabilités, sur la sécurité financière pour répondre aux exigences de mon rôle de chef de famille. Et c’est là où j’ai recommencé à investir et à me former (école de commerce, lectures, formations diverses, pour essayer de me développer financièrement) et de me faire une, mon éducation financière : comment bien utiliser mon argent, comment l’investir, …

Ça a été une période j’appellerais de croissance horizontale.

 

Les 2 sont nécessaires à notre propre équilibre

Pour conclure cet article sur le développement personnel et l’éducation financière, je dirais que j’ai eu des périodes dans ma vie. Dans tous les cas, que ce soit au niveau de la croissance horizontale ou de la croissance verticale, je pense que les 2 peuvent se combiner. Alors forcément, il y a des périodes où l’on est plus orienté sur l’un ou sur l’autre, mais je pense que les 2 sont importants et ne sont pas du tout incompatibles. Dans la vie, tout est question d’équilibre. Ce que je voulais vous dire, c’est qu’à travers un travail de développement personnel ou d’éducation financière, d’investissement, il y a malgré tout une démarche de travail à faire sur soi. Lorsqu’on investit, il y a forcément quelques choix (voir des privations) à faire et ça nécessite de se contrôler et de ne pas être dans une dimension de consommation effrénée.

 

Et-vous comment pensez-vous pouvoir trouver un équilibre entre ces dimensions de croissance verticale et de croissance horizontale ? Laissez-moi vos commentaires juste en dessous.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


 

ENVIE D’EMPRUNTER LE CHEMIN

VERS LA LIBERTÉ FINANCIÈRE

DES AUJOURD'HUI ?

*Vous pouvez vous désinscrire facilement, mais je suis sûr que vous allez adorer !

Available on Wordpress