Rat Race VS liberté financière : la preuve par l’exemple

Rat Race VS liberté financière : la preuve par l’exemple

Rat Race VS liberté financière : la preuve par l’exemple

Je voulais partager avec vous deux exemples de personnes que j’ai connues. L’une est restée dans la Rat Race, l’autre a goûté aux joies de la liberté financière. Nous allons voir ensemble leur histoire et essayer de comprendre les mécanismes qui s’y jouent.

 

Une prise de conscience trop tardive du piège de la Rat Race

Prenons le cas de Daniel, 60 ans, cadre dans une entreprise, qui a travaillé dur durant des décennies et a gravi un à un les échelons. La nouvelle vient de tomber. Son entreprise vient d’être rachetée par un groupe encore plus gros. Il va se retrouver dans une nouvelle organisation où il va devoir encore faire ses preuves.

Il se regarde dans le miroir et voit un visage fatigué. Bien qu’il ait réussi professionnellement, il prend conscience :

– qu’il a sacrifié une bonne partie de sa vie pour sa réussite professionnelle

– qu’il vit dans un stress permanent

– qu’il fait un travail qui globalement lui convient mais qui ne le passionne pas vraiment

– qu’il ne passe que peu de temps avec sa famille

– qu’il a très peu de loisirs

– qu’il est devenu complètement dépendant de son travail pour couvrir ses dépenses, qui sont importantes

Mais voilà, il est devenu workoholic, dépendant d’un besoin d’activité permanent et intense. Il devient donc maintenant angoissé à l’idée de n’avoir rien à faire à la retraite ! Face à ce tiraillement intérieur, il se dit qu’il ne lui reste plus que quelques années de travail et qu’il verra bien ensuite, afin d’éluder le problème.

 

Vive la liberté financière !

Prenons maintenant le cas de Claire qui a travaillé dans la grande distribution. Elle s’est très vite rendue compte que la compétition féroce qui existe dans le monde du travail (pour s’offrir au final des choses qui ne sont pas vraiment désirables en elles-mêmes) n’était pas fait pour elle. Elle a réalisé qu’elle en avait assez de se lever tous les matins à 7h30 ; elle dit que le 9h-18h n’est pas adapté au rythme biologique. Elle était fatiguée de rester enfermée toute la journée dans un bureau.

Après plusieurs voyages, elle a créé un snack provençal et a choisi un rythme qui lui convient. Elle travaille uniquement sur le créneau du midi du lundi au vendredi. Elle arrive donc le matin vers 9h30 pour installer et cuisiner puis repart vers 14h30, soit 5 heures par jour. Elle a un petit local avec un faible loyer et bénéficie d’une aide à temps partiel pour le service. Elle a ainsi relativement peu de frais. Ses clients sont fidèles et elle affiche complet presque tous les jours. Elle peut enfin exprimer sa créativité à travers de nouvelles recettes et expérimentations. Elle est à l’écoute de ses clients et adapte en fonction de leurs retours.

Claire vient de mettre en vente son activité. Elle veut faire un break d’un an et prendre du temps pour voyager. Elle recommencera ensuite un nouveau projet dans quelques temps. Mais pour l’instant, l’idée est de profiter de la vie !

 

 

Et vous, que vous inspirent ces 2 histoires ? Laissez-moi vos commentaires juste en dessous… et si vous ne l’avez pas encore téléchargé, votre e-book gratuit « COMMENT BRISER LES CHAINES DE LA RAT RACE ? » vous attend en page d’accueil de mon blog. C’est un manuel de liberté financière que j’ai préparé pour vous aider à bien démarrer dans ce domaine.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


 

ENVIE D’EMPRUNTER LE CHEMIN

VERS LA LIBERTÉ FINANCIÈRE

DES AUJOURD'HUI ?

*Vous pouvez vous désinscrire facilement, mais je suis sûr que vous allez adorer !

Available on Wordpress