N’achetez pas votre résidence principale !

N’achetez pas votre résidence principale !

Liberté financière : n'achetez pas votre résidence principale

Si vous n’avez pas encore acheté votre résidence principale, attendez d’avoir lu cet article avant de vous lancer. Je préfère vous prévenir, le sujet de cet article risque d’en choquer plus d’un. Mais c’est peut-être une des clés de votre liberté financière.

 

Ne ruinez pas votre capacité d’investissement

La première idée à intégrer est que l’achat de son logement est un frein à l’investissement. Il vous faut comprendre que les banques et établissements de crédit regardent votre capacité d’endettement. Ils fixent un plafond aux alentours des 33 % de vos revenus. Donc, si votre ménage dispose de 3 000 € de revenus net par mois, il vous prêteront de l’argent à condition que vos remboursements mensuels ne dépassent pas 1 000 €. Quand je parle de remboursements mensuels, il faut bien entendu y inclure l’ensemble de vos prêts en cours : crédit à la consommation, prêt automobile, prêt travaux, …

Avant d’acheter leur résidence principale, la plupart des ménages vont voir leur banquier. Ils leur disent, « voilà nos revenus, combien pouvez-vous nous prêter ? ». L’employé de banque va alors faire le calcul ci-dessus. Ensuite le couple cherche un bien en fonction de son budget. Cela signifie donc que le couple épuise toute sa capacité d’endettement pour se loger, ce qui laisse très peu de place à l’investissement. Comme l’achat de la résidence principale se fait souvent sur 20 ans (voir plus), le couple est facilement maintenu dans la rat-race. Il faut continuer à travailler dur pour payer le logement. Vous êtes pieds et poings liés.

Certains employés de banque ou d’établissement de crédit vous diront « on veut bien vous prêter pour investir dans l’immobilier mais achetez d’abord votre résidence principale ». Insistez ou fuyez. De plus, il est fort probable qu’ils vous demandent un apport personnel, ce qui va réduire votre capital d’investissement. Il est important que vous gardiez à l’esprit votre nécessité d’investir pour accomplir votre objectif final de libération de la rat-race.

 

Votre résidence principale ne vous fera pas gagner d’argent

La seconde idée clé est que votre résidence principale ne vous fera pas gagner d’argent. La plupart des gens font de l’achat de leur résidence principale l’investissement de leur vie. Acheter sa résidence principale n’est pas un investissement, c’est une charge ! A moins que vous n’en louiez une partie, comme le font certains à un étudiant ou en saisonnier, cet achat vous fera simplement remplacer votre loyer mensuel par une mensualité de crédit. Une fois que vous aurez soldé votre crédit, vous pourrez seulement économiser cet argent. Et cela arrive souvent au moment de la retraite. Vos héritiers, quant à eux pourront pleinement en profiter !

J’ai souvent entendu, dans les années où les prix de l’immobilier montaient fortement, des gens s’enorgueillir que leur bien avait pris beaucoup de valeur. C’est une pensée totalement absurde. S’ils devaient vendre leur logement pour en acheter un autre, ils achèteraient un bien au prix du marché, qui est lui aussi à la hausse. Prenons un exemple, s’ils ont acheté leur bien 100 000 € et qu’ils peuvent le revendre 200 000 €, ils donc auront fait une belle plus-value, mais ne vont trouver un bien équivalent qu’aux alentours des 200 000 €. Par contre, s’ils vendaient un placement, acheté 100 000 € et revendu 200 000 €, ils pourraient donc encaisser cette plus-value et avec l’argent recueilli, soit se faire plaisir, soit réinvestir dans un autre type de placement.

 

Et vous, quelles sont vos réactions en lisant cet article ? S’il vous plaît, faites-moi part de vos commentaires ci-dessous.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


 

ENVIE D’EMPRUNTER LE CHEMIN

VERS LA LIBERTÉ FINANCIÈRE

DES AUJOURD'HUI ?

*Vous pouvez vous désinscrire facilement, mais je suis sûr que vous allez adorer !

Available on Wordpress