Liberté financière : Il est temps de prendre conscience du consumérisme ambiant

Liberté financière : Il est temps de prendre conscience du consumérisme ambiant

Liberté financière : il faut en prendre conscience

Aujourd’hui, je voulais vous emmener à une réflexion sur notre manière de consommer au quotidien, comme élément clé de votre liberté financière. J’ai choisi un bouquin qui s’appelle L’art d’aller à l’essentiel de Léo Babauta, qui est un blogueur américain, et plus précisément un extrait de la préface qui a été écrite par Olivier Roland, qui est un blogueur français. Ce texte est particulièrement intéressant et je dois avouer qu’il m’a vraiment séduit et convaincu d’acheter ce livre. J’avais vraiment envie de vous le partager, à vous qui vous intéressez à la liberté financière…

 

Une profusion de choix à consommer librement

« Imaginez… vous entrez dans un supermarché de taille moyenne, pas très loin de chez vous. Visualisez les dizaines et dizaines de rayons qui s’étendent à perte de vue, contenant des dizaines de milliers de produits, couvrant certainement la totalité de vos besoins matériels quotidiens (et même plus !). Comparons le nombre catégories de produits et le nombre de produits disponibles avec ce que les français pouvaient choisir il y a un siècle. Ou comparons même ce nombre avec le choix auquel avaient accès nos grands-parents dans une épicerie de leur enfance. Nous avons là, sous nos yeux, à portée de main (et souvent de portefeuille) un choix de produits que la plupart des êtres humains d’il y a plus de deux générations n’auraient pu avoir de toute leur vie. Nous vivons dans un monde d’abondance matérielle.

Les progrès incroyables de la production industrielle et de la distribution ont permis à de plus en plus de produits d’être créés en des quantités de plus en plus grandes pour atterrir dans des rayons de plus en plus nombreux de supermarchés de plus en plus gigantesques. Et la publicité est devenue de plus en plus efficace, l’apparition de multiples marques et variantes d’un même produit obligeant les fabricants à se différencier des autres, et à pousser les consommateurs à acheter, créant si besoin une envie qui n’existait pas auparavant. Cette abondance de choix est sûrement une bénédiction. Elle nous permet d’avoir une alimentation diversifiée, avec des produits venant de l’autre bout du monde, et de choisir les produits qui nous correspondent vraiment, que ce soit par leur prix, leurs fonctionnalités, leurs couleurs, leur design… N’est-ce pas ? »

 

Le revers de la médaille

« Sans doute. Mais cette abondance de choix pose également des problèmes. Combinée avec une publicité de plus en plus présente et agressive, elle nous conduit parfois à acheter des produits qui, au final, ne nous servent pas vraiment. Et qui finissent par s’accumuler chez nous, encombrant nos armoires, nos étagères et nos tables de salon. Jetez un coup d’œil à votre garde-robe. Faites-le vraiment. Prenez ce livre avec vous et allez voir. Je vous laisse quelques instants.

Bien. Parmi tous les vêtements qui sont rangés là, combien d’entre eux vous servent vraiment ? Parmi ceux-ci, combien d’entre eux mettez-vous régulièrement ? Et combien d’entre eux mettez-vous rarement, voire très rarement ? Et, combien d’entre eux n’avez-vous pas mis depuis des mois, peut-être même jamais ? Il est probable que vous n’ayez pas porté au moins un quart de vos vêtements depuis des mois. Et que les chances que vous les portiez à nouveau soient proches de zéro. Si c’est le cas, rassurez-vous : vous êtes loin d’être le seul !

De même, jetez un coup d’œil dans vos armoires, sur votre bureau, dans vos tiroirs. Combien de gadgets et autres produits sont emmagasinés là, inutilisés, attendant vainement de revoir la lumière du jour ? Regardez vos étagères, votre table de salon. Regardez-vous encore tous ces bibelots décoratifs, à part quand vous faites les poussières ?

En fait, les chances sont bonnes que vous pourriez vous débarrasser de 20% de vos objets sans que cela n’affecte votre vie. Et 20%, c’est un minimum. L’abondance matérielle dans laquelle nous vivons conduit la plupart d’entre nous à nous encombrer d’objets inutiles qui non seulement prennent de la place dans nos habitations, mais aussi dans notre esprit, ce qui nous distrait et diminue notre concentration, notre productivité, et augmente notre stress. En particulier si ces objets sont visibles quand vous vaquez à vos occupations comme l’ont montré plusieurs études, comme celle de l’université de l’Illinois en 1998 qui a démontré que nos yeux sont divertis, sans que nous en ayons conscience, par des objets sans relation avec notre tâche en cours qui se trouvent dans notre champ visuel. Cela ne nous prend qu’une fraction de seconde de notre temps à chaque fois, mais multiplié par le nombre de fois où nos yeux divaguent vers ces objets en une journée, cela finit par faire beaucoup. »

 

Le consumérisme tue la liberté financière

Le consumérisme fait précisément partie de la rat-race. Il tue toute possibilité de liberté financière. C’est ce besoin de consommer qui pousse les individus à être dépendants de leur travail, financièrement. A vouloir travailler plus, pour gagner plus, pour consommer plus,… Ainsi la course se joue de jour en jour, sans qu’on s’en rende même compte.

Je pense qu’il n’y a rien à ajouter. Je vous recommande vivement la lecture de cet excellent livre qui permet de prendre conscience de la nécessité de simplifier notre organisation quotidienne et donne des clés très utiles pour y parvenir. Vous pourrez aussi y lire la fin de la préface…

Si vous ne l’avez pas encore fait, téléchargez  sans plus attendre mon e-book gratuit « COMMENT BRISER LES CHAINES DE LA RAT-RACE ? », un manuel de liberté financière.

Si cet article vous a plus, prolongez la réflexion en découvrant cet article : Le consumérisme, un élément clé de la Rat Race.

 

Et vous ? Que vous évoque ce texte ? Partagez-vous l’opinion de son auteur ? Avançons ensemble vers votre liberté financière ! Laissez vos commentaires un peu plus bas et continuons le débat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


 

ENVIE D’EMPRUNTER LE CHEMIN

VERS LA LIBERTÉ FINANCIÈRE

DES AUJOURD'HUI ?

*Vous pouvez vous désinscrire facilement, mais je suis sûr que vous allez adorer !

Available on Wordpress