De SDF à Multi-millionnaire !

De SDF à Multi-millionnaire !

Liberté financière : Robert Kiyosaki - de SDF à Multi-millionnaire

Dans ce nouvel article du blog dédié à la liberté financière je souhaite partager avec vous un extrait du livre intitulé « L’entreprise du 21e siècle » de Robert Kiyosaki. L’auteur, qui a vendu 30 million d’exemplaires de ses livres de par le monde, y raconte ses débuts difficiles d’entrepreneur et comment avec une volonté de fer il a réussi à s’en sortir et à créer sa fortune. Au passage c’est un très bon livre au sujet du MLM ou marketing relationnel, si ce sujet vous intéresse.

 

Il est temps de prendre le contrôle

« C’était en 1985, ma femme Kim et moi n’avions nulle part où habiter. Nous étions sans emploi et il ne restait pas grand-chose de nos économies. Nous avions atteint la limite de nos cartes de crédit et nous vivions dans une vieille Toyota marron dont les sièges à dossier inclinable nous servaient de lit. Après une semaine de camping dans notre voiture nous avons commencé à prendre conscience de la dure réalité : qui nous étions, ce que nous faisions et où nous nous dirigions.

Une amie s’est rendu compte de notre situation désespérée et elle nous a offert une chambre dans le sous-sol de sa maison. Lorsque nos amis et les membres de notre famille apprennaient notre détresse, la première question qu’ils nous posaient était : « Pourquoi ne vous trouvez-vous pas un emploi ? » Au début nous avons tenté de leur expliquer notre position mais nous avons eu beaucoup de difficulté à nous faire comprendre de nos inquisiteurs bien intentionnés. Lorsque vous parlez à quelqu’un qui valorise d’emploi, il n’est pas facile de lui expliquer pourquoi vous n’en voulez pas.

Nous gagnions quelques dollars en faisant quelques petits travaux ici et là mais nous ne le faisions que pour manger et mettre de l’essence dans notre maison – c’est-à-dire notre voiture.

Je dois admettre que lorsque j’étais assailli par le doute, l’idée d’un emploi stable, assorti d’un chèque de paie, était tentante. Mais étant donné que la sécurité d’emploi n’était pas ce que nous recherchions, nous avons persévéré, vivant au jour le jour, au bord du gouffre financier. Nous savions que nous pouvions nous trouver un emploi stable et bien rémunéré. Nous avions tous deux un diplôme universitaire, de solides compétences et une bonne éthique du travail. Mais nous ne visions pas la sécurité de l’emploi. Nous visions la liberté financière.

En 1989 nous étions millionnaires. 

J’entends souvent les gens dire : « Il faut de l’argent pour faire de l’argent. » C’est n’importe quoi ! Notre parcours de 4 ans entre l’errance et la vie de millionnaires, et puis la véritable liberté financière 5 ans plus tard, n’a pas nécessité d’argent. Au départ, nous n’avions pas d’argent – en fait nous étions endettés – et de plus, personne ne nous a donné quoi que ce soit en cours de route.

Il n’est pas non plus de nécessaire d’avoir une bonne éducation formelle. Une formation universitaire est importante dans les professions traditionnelles, mais pas pour les gens qui veulent faire fortune.

S’il ne faut pas d’argent pour faire de l’argent, et s’il ne faut pas une éducation formelle pour apprendre à devenir financièrement libre, alors que faut-il ? Il faut avoir un rêve, beaucoup de détermination, la volonté d’apprendre rapidement et une bonne compréhension du quadrant du cash-flow dans lequel on évolue. »

 

Le dur labeur ne vous rendra pas riche

« Notre culture véhicule un concept étrange : « Si vous travaillez vraiment dur, tout ira bien. » Quelle ineptie ! Et le plus tragique, c’est que la majorité des gens ont été déconditionnés à y croire, et il y croient, même si la preuve du contraire est partout manifeste. 

Quelle preuve ? Regardez autour de vous. Connaissez-vous quelqu’un qui a travaillé très dur toute sa vie, uniquement pour arriver à vivre juste au-dessus – ou juste au-dessous – de la dignité et de la désillusion appelées « niveau de subsistance acceptable » ? 

Bien sûr que si. Nous en connaissons tous. Le monde est rempli de gens qui travaillent dur et pour qui les choses ne vont pas bien. Et le pire, c’est peut-être qu’un grand nombre de ces malheureux concluent que leur échec personnel est entièrement de leur faute. Ils ont fait tout ce qu’il fallait, n’est-ce pas ? Mais ça ne fonctionne toujours pas. Peut-être n’ont-ils pas fait assez d’efforts, ou n’ont-ils pas eu de chance. Peut-être n’étaient-ils tout simplement pas faits pour réussir.

C’est absurde. Le problème, c’est que le mythe dur labeur n’est que ça : un mythe.

Mais ne vous méprenez pas. Je ne dis pas qu’on peut devenir riche et attendre la liberté financière sans travailler dur ; cela demande du travail, beaucoup de travail. J’espère que vous n’êtes pas assez naïf pour croire les idiots qui affirment pouvoir vous indiquer une façon devenir riche facilement, rapidement et sans douleur. Car si vous l’êtes, je peux vous vendre un pont [référence à une histoire datant d’un siècle : des escrocs ont vendu le pont de Brooklyn à des immigrants qui souhaitaient devenir propriétaires aux États-Unis et s’enrichir rapidement] à très bas prix – et tout un système de prêts hypothécaires à risque et de contrat d’échange sur défaillance de crédit qui pourrait très bien vous convenir.

Non, c’est vrai, il faut travailler dur pour devenir riche. Mais la question est la suivante : travailler dur en faisant quoi ?

Je vous entends déjà penser : « En faisant quoi ? Mais en gagnant de l’argent, évidemment ! » Mais pas si vite, car il y a une dure vérité derrière cette triste erreur qui alimente notre culture :

Travailler dur pour gagner de l’argent ne vous permettra jamais de vous enrichir.

Les gens qui travaillent pour gagner de l’argent s’échinent encore et encore, uniquement pour payer de plus en plus d’impôts. Renoncez à travailler dur pour gagner de l’argent : tout ce que vous ferez, c’est de le dépenser et de devoir travailler encore plus dur.

Vous dites peut-être : « D’accord. Qu’est-ce que je dois faire alors ? » Vous devez prendre les devants, prendre les commandes. Prendre les commandes de quoi ? On sait que dans la vie presque tout échappe à notre contrôle, peu importe nos efforts. Vous ne pouvez pas contrôler le marché. Vous ne pouvez pas contrôler la main-d’œuvre. Vous ne pouvez pas contrôler l’économie. Que pouvez-vous contrôler ? Vous pouvez contrôler la source de vos revenus. »

J’ai beaucoup aimé le passage de ce livre et je tenais à vous le partager, à vous qui êtes entrepreneur ou entrepreneur dans l’âme. Il montre que rien n’est impossible.

 

Et vous ? Que vous inspire la lecture de ce texte ? Pensez-vous qu’il faille beaucoup de courage pour atteindre la liberté financière ? N’hésitez pas à laisser un commentaire juste en dessous et avançons ensemble vers votre liberté financière !

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


 

ENVIE D’EMPRUNTER LE CHEMIN

VERS LA LIBERTÉ FINANCIÈRE

DES AUJOURD'HUI ?

*Vous pouvez vous désinscrire facilement, mais je suis sûr que vous allez adorer !

Available on Wordpress