Comment éduquer vos enfants à ne pas vivre dans la Rat Race ?

Comment éduquer vos enfants à ne pas vivre dans la Rat Race ?

Sortir de la Rat Race : comment élever ses enfants libres

Le système de la Rat Race nous est inculqué par la société depuis notre tendre enfance. Nous y sommes totalement conditionnés. Avant d’aller plus loin, je vous invite vivement à lire ou relire cette page dans laquelle je donne ma définition de la Rat Race. Il est important de garder en tête toutes les implications de ce système et ne pas l’aborder simplement comme une notion purement financière. En tant que père d’une petite fille je me suis donc questionné, avec mon épouse, sur comment transmettre une éducation qui permette à l’enfant, sans vivre en marge de la société, de prendre conscience de ce système et de s’en détacher, pour mener une vie plus libre, prospère et vibrante. Je vous livre ici nos réflexions.

 

Eviter les magasins de jouets

Le consumérisme est un des éléments clés de la Rat Race, il permet de compenser le manque de sens par de petits plaisirs à la gratification éphémère qu’il faut renouveler sans cesse pour retrouver un peu de plaisir.

Oh combien il est difficile de laisser ressortir du magasin de jouets un enfant sans rien acheter ! Nous en avons fait la première expérience alors que notre fille avait 1an et demi. Elle avait pris une balle sur un comptoir et commençait à jouer avec. Le prix de la balle n’était pas justifié, pas plus d’ailleurs que le besoin d’une balle supplémentaire à la maison. Autant vous dire que la crise de nerfs en a été violente lorsqu’il nous a fallu lui arracher la balle et quitter le magasin. Mais nous avons tenu à être fermes dès le début. Si vous êtes aussi parents, je pense que vous avez dû en faire l’expérience.

Le centre principal d’intérêt des enfants étant le jeu et les magasins de jouets étant les cavernes d’Ali baba des enfants des temps modernes, autant éviter ceux-ci aux enfants (tant que possible).

 

Privilégier les jouets en bois

Le plastic a marqué un tournant décisif dans l’aire de la consommation. Il a rendu possible la fabrication de tout un tas d’objets en grande quantité et à prix imbattable. Les magasins à bas prix type bazar de produits fabriqués en Chine en regorgent.

Les jouets plastiques, bien qu’incontournables, présentent plusieurs inconvénients. Ils incitent à une production de masse et ils ont une durée de vie potentiellement moins longue que ceux en bois ou métal (ils se cassent plus vite, supportent mal le soleil, …). De plus, l’on trouve plus facilement des jouets en matières naturelles fabriqués localement. Si l’on vit en Europe ils peuvent provenir de France, d’Allemagne, … Si l’on vit en Afrique ou en Asie la production artisanale a l’avantage d’être encore développée. Acheter local a un impact sur le transport et donc sur l’environnement.

 

Limiter les médias et le multimédia

Avez-vous remarqué que les dessins animés, comme les films, d’il y a plusieurs décennies avaient un rythme beaucoup plus lent, moins d’action, moins de violence, moins de romantisme, moins de sensualité, … Il y a également moins de censure actuellement. Cela a forcément une incidence sur les enfants, qui imbibent ce qu’ils voient. Ils sont donc plus agités. Je préconise donc d’être vigilent sur ce que l’on montre aux enfants.

Les jeux-vidéos, eux aussi n’échappent pas à cette évolution de la société. On s’étonne qu’aux USA sur 5 ans 7 000 enfants sont morts de fusillades dans les écoles, alors que l’on vend des jeux vidéo où les jeunes passent leur temps à mitrailler.

La publicité qui est montrée à la télévision pousse les enfants dès le plus jeune âge à la consommation. Les industriels lancent des tendances et il faut ensuite que tout le monde les suive dans les cours de récré.

Les vidéos YouTube ou les DVD permettent quant à eux d’avoir un meilleur contrôle sur la publicité, mais surtout sur le choix de ce qu’on montre aux enfants. Choisir ce que l’on regarde plutôt que subir… n’est-ce pas là un signe de liberté ?

Si vous n’avez la télé chez vous, aucun souci. Dans le cas contraire, essayez si possible d’aménager une pièce chez vous dédiée à la télévision et fixez les règles du jeu avec vos enfants.

 

Donner du sens à ses enfants

Je parlais plus haut du consumérisme qui est le fruit du malaise vécu par le manque de sens. Les enfants de nos jours manquent de repères. Là où avant les religions jouaient leur rôle de transmission de valeurs morales et de droiture, aujourd’hui elles ont perdu leur influence sur la société. Et même pour ceux qui transmettent une éducation religieuse à leurs enfants, ces derniers se sentent souvent en déphasage du fait des dérives voire des monstruosités dont ces religions sont le berceau.

Alors comment faire ? La solution est probablement d’inculquer des valeurs, de la moralité aux enfants, de les sensibiliser à toutes les religions, aux différentes formes de sagesses (via les contes notamment). Ils pourront ainsi en tirer l’essence et avoir une culture universelle.

 

Donner une éducation financière à ses enfants

L’école ne leur apprendra pas l’intelligence financière, il n’y a que vous qui puissiez le faire. Si vous donnez de l’argent à vos enfants uniquement pour qu’ils le dépensent pour leurs plaisirs. Ils vont enregistrer que l’argent que l’on gagne est fait pour être dépensé.

Alors quelle solution ? Lorsque vous sentirez que vos enfants seront en âge de gérer un peu d’argent, apprenez-leur tout d’abord à épargner sur l’argent qu’ils reçoivent. C’est exactement ce que je préconise pour les adultes ! Certaines banques proposent des solutions d’épargne connectée pour les mineurs avec application ludique pour tablette. Essayez de leur donner le goût de l’effort. Quand on pense que quelques siècles plus tôt les enfants partaient travailler dans les champs pour les besoins de leur famille…

Lorsqu’ils seront adultes, apprenez-leur à faire fructifier leur argent. Et si plutôt que de leur acheter une voiture, vous leur donniez une somme d’argent en leur apprenant à la faire croître pour s’acheter une voiture un peu plus tard par le fruit de leurs efforts et de leur intelligence ?

 

Ne pas penser que l’on possède ses enfants

La Rat Race a induit une relation très différente aux enfants. Nous pensons que les enfants nous appartiennent, que nous pouvons leur donner nos pensées, que nous pouvons les faire comme nous, que nous pouvons leur imposer notre vision du bonheur, que gagner beaucoup d’argent vaut mieux que faire ce qui nous fait vibrer dans la vie … Rien de tout cela n’est vrai et à vouloir leur dicter nos propres conditionnements ils ne peuvent pas s’épanouir. Je vous recommande sur ce sujet la lecture de ce très beau poème de Khalil Gibran que je vais publier en commentaires et le film Le cercle des poètes disparus.

Lorsque j’étais enfant, mon père me disait à chaque fois que j’avais de mauvaises notes : « Si tu ne travailles pas bien à l’école, tu feras plombier comme tonton Pierrot ! ». Je me sentais alors frustré. En vérité les plombiers d’aujourd’hui gagnent très bien leur vie. Lui ne voyait pas les choses comme ça car il plaçait le travail intellectuel au-dessus du travail physique ou artistique.

J’avais un ami qui avait trois enfants. Les maîtresses se plaignaient toujours du petit dernier qui était dissipé et avait de mauvaises notes. Elles faisaient même à mon ami des reproches sur la manière dont il les éduquait. Et il me disait qu’il avait éduqué ses trois enfants exactement de la même façon et effectivement les deux premiers étaient des anges. La vérité dans l’histoire est que chaque enfant est unique et ce dès la naissance. Nous devons donc le respecter dans son individualité.

 

Pour conclure sur l’éducation d’enfants libres

Je sais que le sujet de l’éducation est un sujet délicat. Il n’y a en cette matière aucune règle absolue. Mais si vous en êtes arrivés-là dans la lecture de cet article, c’est que vous avez certainement le souci de bien faire.

Je ne pousse pas à vivre en marge de la société, mais à agir en conscience, pour aider les enfants à devenir eux-mêmes, à développer leur propre personnalité, plutôt que de subir les lois d’une société qui va plutôt mal. Il ne s’agit pas non plus de dramatiser la situation du monde dans lequel ils grandissent, mais à mieux les armer pour les faire évoluer dans le bon sens. 

Mais en premier lieu, le meilleur exemple que vous puissiez donner à vos enfants est le vôtre ! Ils vous observent et vous copient au quotidien. Le premier changement à faire est donc sur vous-même !!!

 

Et-vous ? Faites part de vos réactions sur cet article au sujet des enfants et de la Rat Race dans les commentaires ci-dessus et avançons ensemble vers un avenir meilleur pour les générations futures.

 

 

 

1 Comment

  1. will dit :

    Voici comme promis un très beau texte de Khalil Gibran, poète New-Yorkais d’origine Libanaise du siècle dernier :

    Vos enfants ne sont pas vos enfants.
    Ils sont les fils et les filles de l’appel de la Vie à elle-même,
    Ils viennent à travers vous mais non de vous.
    Et bien qu’ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas.
    Vous pouvez leur donner votre amour mais non point vos pensées,
    Car ils ont leurs propres pensées.
    Vous pouvez accueillir leurs corps mais pas leurs âmes,
    Car leurs âmes habitent la maison de demain, que vous ne pouvez visiter,
    pas même dans vos rêves.
    Vous pouvez vous efforcer d’être comme eux,
    mais ne tentez pas de les faire comme vous.
    Car la vie ne va pas en arrière, ni ne s’attarde avec hier.

    Vous êtes les arcs par qui vos enfants, comme des flèches vivantes, sont projetés.
    L’Archer voit le but sur le chemin de l’infini, et Il vous tend de Sa puissance
    pour que Ses flèches puissent voler vite et loin.
    Que votre tension par la main de l’Archer soit pour la joie;
    Car de même qu’Il aime la flèche qui vole, Il aime l’arc qui est stable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


 

ENVIE D’EMPRUNTER LE CHEMIN

VERS LA LIBERTÉ FINANCIÈRE

DES AUJOURD'HUI ?

*Vous pouvez vous désinscrire facilement, mais je suis sûr que vous allez adorer !

Available on Wordpress