Futurs entrepreneurs, faut-il avoir peur de l’échec ?

Futurs entrepreneurs, faut-il avoir peur de l’échec ?

Liberté financière : futurs entrepreneurs, faut-il avoir peur de l’échec ?

J’ai croisé tellement de gens qui ont souhaité entreprendre… mais ont eu peur de se lancer. La peur de l’échec est un frein à la création d’entreprise pour près de 40 % des français. Je voulais donc partager avec vous quelques citations pour dédramatiser l’échec et vous aider à avancer sur votre chemin vers la liberté financière. N’hésitez pas à parcourir la catégorie entrepreneuriat de ce blog pour découvrir d’autre articles sur ce sujet passionnant de la création, du développement et de la revente d’entreprise.

 

 

Faut-il avoir peur de l’échec lorsqu’on entreprend ?

  1.  « La chose la plus précieuse que vous pouvez faire est une erreur – vous ne pouvez pas apprendre quelque chose de la perfection. » Adam Osborne

  2. « Succès est la marche d’échec à l’échec sans perdre son enthousiasme. » Winston Churchill

  3. « Si vous voulez réussir, doublez votre taux d’échec. » Thomas J. Watson

  4. « Un homme doit être assez grand pour admettre ses erreurs, assez intelligent pour en tirer profit, et assez fort pour les corriger. » John C. Maxwell

  5. « Pour réussir, votre désir de réussite doit être plus grand que votre peur de l’échec. » Bill Cosby

  6. « L’échec n’est pas sur l’insécurité. Il s’agit de l’absence d’exécution. » Jeffrey Gitomer

  7. «  Essayer, essayer, essayer, et continuer à essayer est la règle qui doit être suivie pour devenir un expert en quoi que ce soit. » W. Clement Stone

  8. « Vos clients les plus insatisfaits sont votre plus grande source d’apprentissage. » Bill Gates

  9. « Je ne connais pas la clé du succès, mais celle de l’échec, c’est d’essayer de plaire à tout le monde. » Bill Cosby

 

 

Mon expérience d’entrepreneur vis à vis de l’échec

Lorsque j’ai créé ma première entreprise en 2011, je dois dire que je n’ai pas vraiment eu peur d’échouer. Je savais que j’avais toutes les cartes en main pour réussir et que même en cas d’échec je pourrais retomber sur mes pattes. Il faut dire que l’idée d’entreprendre m’avais à plusieurs reprises trottée dans la tête de puis mon adolescence. Autant que je m’en souvienne, à l’âge de 18 ans je voulais me lancer dans les t-shirts, à l’âge de 21 ans créer un snack Bio avec une amie, puis me lancer dans les diagnostics immobiliers, à l’âge de 22 ans reprendre un petit cabinet immobilier sur la Côte d’Azur. Aucun de ces projets n’a vu le jour mais ils m’ont permis de faire grandir mon désir d’entreprendre, et d’être parfaitement déterminé à réussir quand je me suis lancé.

Dans mon parcours d’entrepreneur j’ai connu une période d’un an et demi qui a été particulièrement rude pour moi. Je me suis soudainement rendu compte de la fragilité de tout ce que j’avais bâti. J’avais misé beaucoup sur la confiance en l’humain et je me suis rendu compte que j’avais trop de collaborateurs qui se révélaient incompétents. A cela se sont rajoutés des problèmes qui se sont cumulés les uns après les autres. Même si ces paramètre étaient hors de mon contrôle, je me suis senti en situation d’échec. Je n’arrivais pas à aller de l’avant et j’ai commencé à prendre du poids et à perdre mes cheveux. Au final, le cap des 5 ans a été passé et les chiffres se sont révélés plutôt bons. Ce passage difficile m’a permis de faire de grands changement dans mon entreprise, de mettre en place une organisation pour qu’elle puisse tourner sans ma présence, de voyager plus souvent pour me changer les idées, de diversifier en lançant de nouveaux projets entrepreneuriaux, … ça a été un peu comme le phœnix qui renaît de ses cendres. Sachez que la roue tourne et il y a forcément des hauts et des bas. C’est mon père qui m’a appris cette leçon de vie lorsque j’étais enfant, et je dois dire que j’ai pu la vérifier à de nombreuses reprises. Le tout est lorsqu’on est en bas, de voir haut, là où la roue va remonter, car elle nous emmène encore plus haut.

 

 

Comment faire face à la peur de l’échec lorsqu’on entreprend ?

Il faut savoir que les entrepreneurs qui ont connu des grands succès ont aussi connu de grands échecs. Ils n’ont pas abandonné en route. Ils se sont nourris de leur expérience pour faire mieux. Et c’est précisément ça qui a fait leur succès. Ils ont combattu l’échec à bras le corps.

Je suis convaincu que la vie est un apprentissage permanent. L’apprentissage se fait par l’expérience. Même si en France l’échec est encore assez mal perçu, ce n’est absolument pas le cas dans les pays anglo-saxons.

Gardez à l’esprit qu’entreprendre, c’est faire face à l’inconnu. Il y a de grandes chances pour que cet inconnu soit meilleur que ce que vous vivez actuellement. Une seule chose est sûre, si vous ne vous lancez pas, vous ne pourrez pas le découvrir ! Et croyez-moi, l’entrepreneuriat est un levier puissant pour sortir de la Rat Race et parvenir à la liberté financière.

Alors quelques conseils pour ceux qui aimeraient entreprendre : lisez des histoires ou des livres d’entrepreneurs pour vous nourrir de leur expérience, suivez une ou plusieurs formations pour apprendre quelques fondamentaux, jetez-vous à l’eau et surtout ayez-foi en vous-même !

 

Et vous ? Vous sentez-vous freiné par la peur dans la réalisation de vos projets vers la liberté financière ? N’hésitez pas à laisser vos commentaires juste en dessous pour approfondir ce sujet. Et avançons ensemble vers votre propre liberté financière !

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


 

ENVIE D’EMPRUNTER LE CHEMIN

VERS LA LIBERTÉ FINANCIÈRE

DES AUJOURD'HUI ?

*Vous pouvez vous désinscrire facilement, mais je suis sûr que vous allez adorer !

Available on Wordpress