Consulterez-vous vos emails professionnels en vacances ?

Consulterez-vous vos emails professionnels en vacances ?

Sortir de la Rat Race : consulterez-vous vos emails professionnels en vacances ?

Les nouvelles technologies ont accéléré notre relation au temps et au travail, accélérant par la-même la Rat Race. On parle de plus en plus de l’invasion de la sphère professionnelle dans la vie privée via les nouvelles technologies, d’où l’apparition de la notion de droit à la déconnexion. 

A l’approche des grandes vacances, je voulais vous questionner sur vos pratiques en matière d’email professionnels. Ce sujet vous concerne, que vous soyez employé, entrepreneur ou en libéral.

 

La boîte email, un tueur de liberté financière

Il se trouve qu’il y a quelques semaines, j’ai été en relation avec la chargée de programme de la formation en Management que je suis en train de suivre auprès d’une grande école de commerce parisienne. Je lui ai écrit au sujet d’un retard de rendu des notes des 4 derniers modules, pour savoir s’il venait des enseignants ou d’un souci administratif. Et voici ce qu’elle m’a répondu (c’est un copier-coller) : « Un mail de relance a été envoyé en ce sens la semaine dernière. Certains intervenants sont vraiment très pris mais se sont engagés à nous les remettre prochainement. Ce n’est donc pas un problème administratif car sachez bien que je traite mes mails jours et nuits, week-end et vacances. Je vous communique les nuits dès réception. »

Ouah ! Là je me suis dit : elle habite certes à Paris, dans un milieu certes où les gens bossent beaucoup, … mais de là à regarder ses mails la nuit ! Bonjour la Rat Race… Elle ferait mieux de dormir, ça lui éviterait de faire des fautes de frappe (voir le lapsus en fin de phrase).

 

Libérez-vous l’esprit

Il se trouve que j’ai ouvert hier le livre de Tim FERRISS, la semaine de 4 heures, et que je suis tombé dans les annexes, sur un des articles de son blog intitulé « De l’art de laisser advenir de petits problèmes ». L’auteur y raconte que suite à un périple dans différents pays il a ouvert sa boîte email qu’il n’avait pas ouverte depuis plusieurs semaines. Bien sûr quelques mauvaises surprises l’y attendaient : problèmes avec un fournisseur, interviews et partenariats manqués, …

Il y explique que pour accomplir de grandes choses, il faut souvent laisser advenir de mauvaises petites choses et dresse la liste de toutes les aventures formidables qu’il a vécues. « Prendre conscience qu’on peut éteindre le bruit sans que ce soit la fin du monde fait naître un sentiment de libération que beaucoup ne connaîtront jamais.

C’est bête comme chou : sans attention, votre temps n’est rien. Avais-je du temps pour consulter ma messagerie ? Bien entendu. 10 minutes suffisent. Etais-je disponible pour prendre le risque de récolter des crises pendant ces 10 minutes ? En aucun cas.

Aussi tentant soit-il de « juste vérifier ses courriels », je ne l’ai pas fait. Je sais d’expérience que tout problème découvert dans la boîte de réception vous poursuit des heures, voire des jours, après avoir éteint l’ordinateur, anéantissant tout espoir de « temps libre ». C’est le pire des états : vous voilà tout aussi incapable de vous détendre que d’être réellement productif. »

 

Soyez courageux, pensez à votre liberté !

Pour ma part, j’ai eu l’occasion de passer 2 séjours d’une dizaine de jours à l’île Maurice au cours des 12 derniers mois. A chaque fois j’avais mon ordinateur avec moi. La première fois, je me suis laissé tenter par quelques consultations de la boîte email de mon entreprise principale. Et je dois dire que ça m’a pris un peu la tête. La seconde fois, je ne me suis pas fait avoir ! Et j’ai d’autant mieux profité de mes vacances. A mon retour, rien de spécial, les problèmes avaient été gérés par mon équipe et je préférais les apprendre une fois résolus qu’à devoir réfléchir à comment les résoudre.

Pendant ces grandes vacances, je vais m’absenter plus de 6 semaines de mon travail (pour bourlinguer) et j’ai décidé de laisser ma boîte email et mon gsm à mon assistante. Tout sera ainsi sous contrôle et elle pourra toujours me joindre par Skype au cas où.

Je vous laisse avec ces dernières phrases de Tim FERRISS pour achever de vous convaincre de ne pas consulter vos emails en vacances : « De « mauvaises » choses vont-elles se produire ? Oui, de petits problèmes surgiront. Certains se plaindront et puis oublieront. MAIS les éléments du grand dessein que vous accomplirez vous les feront percevoir tels qu’ils sont – des détails et de petits revers réparables.

Pratiquez systématiquement ce type d’arbitrage. Laisser advenir les petits désagréments et agir pour faire advenir les grandes et bonnes choses. »

Il ne s’agit pas de fuir face à ses responsabilités, simplement de reconsidérer rationnellement nos priorités.

 

Et-vous ? J’ai hâte de lire vos commentaires sur le sujet ! Avez-vous l’habitude de lire vos emails professionnels en vacances ? Qu’en sera-t-il cette année ? Avançons ensemble vers votre liberté financière !

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


 

ENVIE D’EMPRUNTER LE CHEMIN

VERS LA LIBERTÉ FINANCIÈRE

DES AUJOURD'HUI ?

*Vous pouvez vous désinscrire facilement, mais je suis sûr que vous allez adorer !

Available on Wordpress